PDC (Veyrier - Vessy - Pinchat)

Parti Démocrate-Chrétien de Veyrier

Le PDC Veyrier : un parti bien ancré dans la commune depuis plusieurs siècles

 

​Le nom du parti PDC est apparu au début du 20ème siècle, sous l’appellation de Parti indépendant-chrétien social (PICS). Son premier magistrat et le plus illustre, à Veyrier, fut Jules-Edouard Gottret, né en 1865 et mort en 1953. Maire de 1892 à 1917, député au Grand Conseil et Conseiller national pendant de très nombreuses années. Il faut ensuite citer Ernest Pisteur, adjoint de 1947 à 1955, durant la Mairie d’Antonin Chavaz, radical. Parmi les personnalités d’avant la Seconde Guerre Mondiale, notons en qualité d’adjoint, Georges Martin, de 1927 à 1931, puis Gaston Genêt, député au Grand-Conseil, Maire de 1963 à 1967 et lors du passage à un Conseil administratif en 1967, à nouveau Maire en 1970, 1974 et 1976. Gaston Genêt avait été également adjoint en 1960 et conseiller administratif de 1967 à 1979.

 

Depuis cette date, le parti a toujours été représenté à l’exécutif communal avec MM Yves Martin, Pierre-Louis Portier, Jean- Noël Genêt, Luc Malnati et Raymond Gavillet. La formation politique a vu son nom modifié en « Parti Démocrate Chrétien » depuis quelques années pour être conforme à la dénomination nationale et cantonale. Ses représentants ont été depuis 1939 membres du Conseil municipal à raison d’un tiers voire davantage, même si aujourd’hui cette représentation a quelque peu diminué. Plusieurs conseillers municipaux ont présidé le Conseil municipal. Les premiers ont été Alois Weber et Victor Burdet.

Le parti se réunissait en général au café-boulangerie d’Edouard Babel, à la rue des Boulangers, fêtait la nouvelle année en conviant à son apéritif des représentants des autorités cantonales, de Troinex et de la commune française d’Etrembières. Le 1er janvier était l’occasion de se retrouver pour un repas convivial.

Les Démocrates-chrétiens ont joué un rôle important dans le développement de la commune, en qualité de partenaires de l’Entente municipale et leur présence est appréciée des habitants et des membres des sociétés qu’ils ont toujours soutenues. Très actifs sur le plan social, leur contribution a permis un essor remarquable des activités dans les trois grandes régions de notre territoire. Les femmes ont toujours été très présentes dans ces divers secteurs, en particulier au Conseil municipal et dans des postes à responsabilité, indispensables à la bonne harmonie de la vie communale.

 

Parallèlement à leurs élus, les Démocrates-Chrétiens ont exercé leur influence dans divers secteurs de la vie locale genevoise ou même fédérale. Nous songeons à l’ancien Conseiller d’Etat, M. Dominique Föllmi, à l’Ambassadeur Paul Gottret, aux juges à la cour, Georges Martin et Jean-Charles Kempf et au juge d’instruction Stéphane Esposito (parmi d’autres) ainsi qu’à plusieurs responsables de grandes entreprises ou d’importants bureaux de services (architectes, ingénieurs, gérance d’immeubles, fiduciaires, banques locales ou privées, assurances et barreau) qui marquent toujours un profond attachement à leur commune.

 

​Le rôle de commandant des sapeurs-pompiers, l’un des plus importants postes de la commune, a été occupé successivement par un ancien Président du parti local et par un ancien Président du Conseil Municipal.

 

Les PDC comptent dans leurs rangs des forces vives et plusieurs jeunes dont le talent s’est d’ores et déjà manifesté, en particulier dans les sociétés communales, que plusieurs d’entre eux dirigent.

 

Le PDC demeure un parti d’avenir dont la présence au conseil administratif se justifie pleinement, vu le nombre de citoyennes et de citoyens qui défendent ses valeurs.

 

Cet historique a été réalisé par M. Yves Martin, ancien maire. 

 

plus d'information