Merci Bernard, merci Jean-Pierre

Piccot_Levrat.JPG

Cher Bernard,

 

Nous nous adressons à toi pour te dire que les valeurs que tu as prônées lors de la séance d’installation et d’assermentation du Conseil Municipal le 6 juin 2011 sont toujours d'actualité . En effet, nous n’avons pas que des droits mais aussi des devoirs : un devoir de jouissance (nous vivons dans une commune magnifique entre lac et forêt, apprécions-la tout simplement sans grogner), un devoir d’écoute , un devoir de tolérance (être à l’écoute et comprendre l’autre), un devoir de réalisme ( on ne peut pas faire plaisir à tout le monde, il faut savoir si on peut financer un projet non seulement dans sa réalisation mais dans son fonctionnement à long terme).

 

Au sein de notre comité, ton sens de l’humain, ton expérience, ta sagesse nous a toujours orienté dans la bonne direction. Si l’on s’écarte du chemin, ton souci de nous ouvrir les yeux quant aux conséquences de nos actes nous ramène à l’ordre.

 

Cher Jean-Pierre,

 

Un jour, tu nous a dit :  chez les « Piccot » quand on se réunit, il y a trois sujets de conversation : le sport, la famille et la politique. Le sens du devoir politique a toujours été présent dans la famille : dès 1931 Eugène Piccot, conseiller municipal jusqu’en 1949, suivi par Lucien Piccot en 1951, conseiller municipal puis adjoint au maire dès 1953, Conseiller Administratif de 1963 à 1971 ( 3 fois Maire ), Député au Grand Conseil jusqu’en 1981. Ton père, Robert Piccot, a siégé comme Conseiller Municipal pendant 22 années : de 1953 à 1975.

Dès 1975, ton nom et ton titre de Conseiller Municipal, resteront présents au sein du Conseil Municipal de Versoix jusqu’au 31 mai 2020.  Quarante-cinq années de loyaux services pour la commune de Versoix !

 

Au sein de notre comité, ta connaissance de l’historique politique versoisien,, ta popularité au sein de notre commune ainsi que ta rigueur dans les dossiers sont fortement appréciées.

 

 Nous n’avons qu’un seul mot à dire plusieurs fois à tous les deux ainsi qu’à vos épouses respectives : MERCI, MERCI et encore MERCI pour ce sens du devoir politique.

 

Le PDC Versoix