Communiqué de presse - Le PDC s'oppose fermement aux nouvelles mesures COVID annoncées par le Conseiller d'État Mauro Poggia

PDC_Logo_fr_CMYK.jpg

 

Genève, le 12 octobre 2020

 

Communiqué de presse

 

Le PDC s’oppose fermement aux nouvelles mesures COVID annoncées par le Conseiller d’État Mauro Poggia

 

Malgré l’évolution de la situation sanitaire, il y a des limites qu’un État démocratique, respectueux des libertés individuelles, ne peut pas franchir ! L’obligation d’annonce des fêtes privées et les mesures de contrôle proposées par le Conseiller d’État Mauro Poggia représentent une violation inacceptable de la sphère privée et familiale. Alors même que l’administration cantonale peine déjà à assurer la traçabilité des cas-contacts et le contrôle des quarantaines et que la récente gestion des événements au Grand Conseil démontre une communication de crise inadéquate qui ne contribue pas à encourager la population à faire confiance et à adopter les gestes barrières.

 

En s’immisçant dans la sphère privée, l’État va saper sa légitimité et perdre l’adhésion de la population envers la politique sanitaire qu’il cherche à mener. Or, durant les longs mois de pandémie que nous aurons encore à traverser, l’engagement de l’ensemble de la société sera déterminant pour contenir la propagation du virus. Il nous faut donc des mesures acceptables, supportables et crédibles sur le long terme, qui n’épuisent pas inutilement les ressources de l’administration, sans quoi nous perdrons notre capacité à durer.

 

Plus que la mise en place d’une politique intrusive et contraire aux libertés fondamentales garanties notamment par la Constitution, nous avons besoin d’une stratégie cohérente et d’une communication claire de la part de l’État. L’empilement de mesures toujours plus liberticides ainsi que les messages anxiogènes adressés à la population ne peuvent créer que de la défiance. Le PDC refuse cette surenchère ! Contrairement à d’autres pays, notre force réside dans la responsabilité individuelle et la solidarité collective, des principes qui nous ont guidés depuis le début de la crise. Cette pandémie représente un défi pour toutes les sociétés, alors ne renions pas nos valeurs par peur ou par facilité, car ce sont elles qui assureront une fois de plus notre réussite.

 

Contacts :

 

Delphine Bachmann, présidente

Jacques Blondin, chef de groupe

Vincent Gillet, secrétaire général