Communiqué de presse Votations populaires du 27 septembre 2020 : À Genève, un grand pas en avant pour la mobilité ! Sur le plan fédéral, des résultats en demi-teinte pour les familles.

PDC_Logo_fr_CMYK.jpg

Le PDC Genève a pris connaissance des résultats des votations cantonales et fédérales du jour. Il relève la forte mobilisation de la population lors de ce scrutin, autant à Genève que sur l’ensemble de la Suisse. Les citoyens et citoyennes ont pris leurs responsabilités au vu du nombre et de l’importance des objets soumis en votation.

 

Objets cantonaux :

 

Loi d’application de la législation fédérale sur la circulation routière

Le PDC Genève est extrêmement satisfait du signal clair donné par la population en faveur d’une mobilité cohérente qui profite à tous les usagers. C’est un fort soutien à la politique courageuse menée par Serge Dal Busco pour sortir Genève de ses éternels blocages. Il sera désormais possible d’accélérer la mise en oeuvre de la LMCE et de rattraper le retard pris par le Canton autant sur le développement de la mobilité douce que sur les aménagements routiers favorisant la sécurité et la fluidité du trafic. Ce vote confirme ainsi l’évolution des mentalités sur les questions de mobilité. D’ailleurs, c’est une large coalition qui a permis à cet objet de connaître un tel succès. L’amélioration des conditions de circulation et de la qualité de vie au centre-ville profitera aussi à l’économie et aux commerçants.

 

IN 173 « 23 CHF, c’est un minimum »

Le PDC Genève prend acte de l’acceptation du salaire minimum par la population genevoise. Le contexte économique difficile engendré par la pandémie de COVID 19 et la précarité qui est apparue au grand jour lors de cette crise a sans doute joué un grand rôle dans le résultat de ce scrutin. Ce OUI doit être une opportunité de se remettre autour de la table pour apporter des solutions à la précarité sansfragiliser le partenariat social et les conditions cadres pour lesquelles la majorité des entreprises se sont engagées depuis longtemps et qui ont permis le succès économique de notre canton. La mise en œuvre du salaire minimum doit donc prendre en compte la situation difficile vécue par de nombreuses entreprises, déjà mises à mal par la crise sanitaire, afin que celles-ci ne soient pas dans l’obligation de prendre des mesures structurelles telles que des licenciements. 

 

IN 172 « Zéro pertes »

Le PDC Genève prend acte de ce résultat mais relève que Genève a d’ores et déjà l’assiette fiscale la plus élevée de Suisse et craint que l’acceptation de cette initiative ne nuise gravement à la compétitivité de notre canton.

 

Loi constitutionnelle : Présidence du Conseil d’État et département présidentiel

Le PDC Genève relève l’écrasante victoire du OUI pour un retour au principe de la présidence tournante qu’il a par ailleurs soutenu. Le département présidentiel n’a jamais eu l’occasion de jouer pleinement son rôle depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution. 

 

Loi constitutionnelle : une aide à domicile garantie pour tous

Le PDC Genève a toujours salué et reconnu le travail réalisé par l’IMAD. Le parti espère toutefois que la garantie de déficit acceptée aujourd’hui par une très large majorité de la population genevoise n’empêchera pas une réflexion de fond sur la gestion de l’institution.

 

Objets fédéraux :

 

« Pour une immigration modérée (initiative de limitation) »

Le PDC Genève est satisfait du rejet massif de l’initiative UDC de limitation. Le peuple a donné un signal clair en faveur d’une Suisse ouverte et confiante dans sa capacité à collaborer avec ses voisins et partenaires européens. Les Suisses et les Suissesses ont reconnu l’importance de la voie bilatérale pour l’économie du pays et n’ont pas souhaité ajouter davantage d’instabilité dans un contexte déjà troublé.

 

Congé paternité

Les pères pourront enfin s’impliquer davantage à la naissance de leur enfant et occuper une vraie place dans la vie familiale. Le PDC Genève s’est toujours beaucoup investi sur cette thématique et salue donc l’acceptation du congé paternité. Ce résultat constitue un premier pas vers une politique familiale ambitieuse en Suisse. Le débat sur le congé parental doit maintenant être relancé.

 

Loi fédérale sur l’impôt direct (LIFD)

Le PDC Genève prend acte du rejet parla population de l’augmentation des déductionsfiscales pour les frais de garde des enfants. Le parti regrette qu’il n’y ait pas eu de soutien aux familles de la classe moyenne qui paient desimpôts et ne bénéficient d’aucune aide de la part de l’État. Le partirelève cependant que Genève a accepté cet objet et continuera de s’engager en faveur des familles.

 

Acquisition de nouveaux avions de combat

Malgré le résultat extrêmement serré à 50,1% de OUI et le net « Röstigraben » sur cet objet, le PDC Genève salue ce résultat qui permet à la Suisse de conserver des forces aériennes crédibles, de préserver sa souveraineté et de faire face aux menaces imprévues qui pourrait survenir à l’avenir. C’est également une bonne nouvelle pour la Genève internationale, dont les activités dépendent de la sécurité aérienne, et pour l’industrie qui bénéficiera des affaires compensatoires.

 

Loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages

Le PDC Genève estsatisfait du refus de cet objet. C’est une bonne nouvelle pour la biodiversité car les grands prédateurs ont leur place en Suisse et doivent être protégés. Les conditions actuelles sont suffisantes.

 

 

Contacts :

 

Delphine Bachmann, présidente

Vincent Gillet, secrétaire général