Mots d’ordre du PDC Genève pour les votations du 10 juin 2018

PAV.jpg
Votations fédérales
  • Acceptez-vous l’initiative populaire du 1er décembre 2015 «Pour une monnaie à l’abri des crises: émission monétaire uniquement par la Banque nationale! (Initiative Monnaie pleine)»?

NON (66 non,  0 oui et  9 abst) – Après une présentation intéressante de Vincent Simon (responsable de projets à Economiesuisse) l’initiative « Monnaie pleine » a été rejetée par une large majorité des délégués du PDC Genève présents lors de l’assemblée.

Les délégués estiment que cette initiative constituerait une expérimentation risquée car aucun pays ne pratique les recommandations de « Monnaie pleine ».

L’acceptation de cette initiative risquerait d’avoir un impact économique négatif pour les ménages et les entreprises. En effet, cette initiative restreindrait l’activité des banques commerciales dans le domaine des prêts avec intérêt. De plus, avec « Monnaie pleine » les ménages et les entreprises verraient les frais bancaires augmenter fortement.

Pour finir les délégués du PDC estiment que la réglementation actuelle est suffisante pour se protéger d’une crise du crédit avec notamment une protection de l’épargne jusqu’à 100’000 CHF par client.

Le PDC recommande donc de rejeter « Monnaie pleine » le 10 juin et mènera la campagne pour défendre le non à Genève.

  • Acceptez-vous la loi fédérale du 29 septembre 2017 sur les jeux d’argent (LJAr)?

OUI (71 oui,  0 non, 3 abst).  Après une présentation très complète du Président du PDC cantonal, Bertand Buchs, la loi fédérale sur les jeux d’argent (LJAr) a été acceptée par une forte majorité des délégués présents.

La nouvelle loi sur les jeux d’argent fait suite à l’adoption d’un nouvel article constitutionnel en 2012 et propose de soumettre les jeux d’argent sur internet à autorisation, à l’instar des jeux d’argent traditionnels. Cela implique que les jeux, proposés depuis des sites basés à l’étranger, seront bloqués. Le nouvel article traite également d’autres problématiques, comme celles de la taxation des gains, les salaires des exploitants ou encore le soutien aux casinos de montagne.

Cette loi a pour but de mieux protéger les joueurs et de favoriser les exploitants légaux basés en Suisse. En recourant au blocage la Suisse ne serait pas seule et rejoindrait les dix-sept pays européens qui se sont déjà lancés sur cette voie.

Cette loi ne restreindra pas la liberté d’information et permettra d’harmoniser l’exonération fiscale. La loi fédérale sur les jeux d’argent renforcera en outre la prévention contre la dépendance au jeu.

Le PDC recommande donc d’accepter la loi fédérale sur les jeux d’argent le 10 juin.

Votations cantonales

  • Acceptez-vous la loi modifiant la loi sur la Caisse de prévoyance des fonctionnaires de police et des établissements pénitentiaires (LCPFP) (11773) du 12 octobre 2017?

OUI (71 oui, 0 non, 1 abst).  Après une présentation exhaustive de notre Député PDC Vincent Maitre, la loi modifiant la loi sur la Caisse de prévoyance des fonctionnaires de police et des établissements pénitentiaires (LCPFP) a été acceptée à la quasi unianimité des délégués présents. Cette loi a été adoptée le 12 octobre 2017 par une majorité du Grand Conseil mais a été rapidement contestée par un référendum déposé par le MCG.

Pour le PDC il ne s’agit pas d’attaquer la police et le personnel des établissements pénitentiaires qui effectuent un travail remarquable. Il s’agit toutefois d’avoir des conditions égales pour les différentes classes de fonctionnaires et de ne pas laisser les inégalités existantes perdure. La loi met fin à une particularité des fonctionnaires de police ; cette particularité voyait l’Etat financer le rattrapage de la caisse de retraite lorsqu’un policier montait en grade. Le PDC recommande donc de voter OUI à la loi modifiant la loi sur la Caisse de prévoyance des fonctionnaires de police et des établissements pénitentiaires (LCPFP) le 10 juin.

  • Acceptez-vous la loi modifiant la loi 10788 relative à l’aménagement du quartier « Praille-Acacias-Vernets », modifiant les limites de zones sur le territoire des Villes de Genève, Carouge et Lancy (création d’une zone 2, de diverses zones de développement 2, d’une zone de verdure et d’une zone de développement 2 prioritairement affectée à des activités mixtes) (L 12052), du 23 février 2018?

NON (4 oui, 42 non, 7 abst).  Après un débat très intéressant entre notre Député PDC François Lance et Sébastien Desfayes (ancien Président du PDC) la loi modifiant la loi 10788 sur le quartier « Praille-Acacias-Vernets » (PAV) a été refusée par une très large majorité des délégués présents lors d’une assemblée portant spécialement sur ce sujet.

Le périmètre du PAV est d’une grande importance pour notre canton car il entrainera à terme la création de 10’000 à 12’000 logements, soit l’équivalent de 6 années de production de l’ensemble du canton.

Le 23 février 2018, le Grand Conseil de la République et canton de Genève a voté le projet

de loi 12052 proposant de modifier la loi sur le quartier « Praille-Acacias-Vernets » (PAV) par 50 voix pour et 49 contre seulement. La députation PDC était opposée à ce projet de loi. En effet, la modification de la loi actuelle, ainsi proposée (L 12052), ne résout malheureusement aucun des blocages qui figent toujours le PAV depuis de très nombreuses années. Cette modification se focalise sur la construction de logements sociaux auxquels une majorité de Genevois ne peut malheureusement pas prétendre. C’est pourquoi, nous nous y opposons et appelons à la refuser. Nous considérons en effet qu’il est important de préserver une certaine mixité sociale qui est nécessaire pour continuer à assurer un certain équilibre et une qualité de vie pour toutes et tous.

Il est aussi important de relever que le projet n’est en l’état pas viable financièrement ; le Conseil d’Etat a d’ailleurs reconnu dans un projet similaire (cf. le futur quartier des Adrets Pont-Rouge) qu’il est nécessaire d’augmenter la part des PPE pour assurer l’équilibre financier du projet.

Il faut souligner qu’en cas de victoire du non le 10 juin le PAV ne sera pas bloqué car la loi existante sera maintenue et les PLQ pourront être élaborés dans les délais prévus.

Un non le 10 juin permettra ainsi au PDC et à ses alliés de demander au Conseil d’Etat d’élaborer une loi véritablement respectueuse de la mixité sociale et de la demande en logements des Genevoises et Genevois.

Le PDC n’est nullement opposé aux logements sociaux, nous continuerons d’ailleurs toujours à défendre celles et ceux qui sont dans le besoin. C’est parce que nous sommes favorables à un PAV bien fait et respectueux de la mixité sociale que nous nous opposons à une modification de loi contre-productive. Ce projet est en effet trop important pour notre canton pour se permettre de le rater en négligeant la classe moyenne qui est actuellement la grande oubliée du PAV. Nous estimons que la classe moyenne doit pouvoir trouver à se loger dans notre canton et pour ce faire il est important de proposer un PAV attractif pour toutes et tous.

Pour toutes ces raisons le PDC recommande donc de voter NON le 10 juin à la modification de la loi sur le quartier « Praille-Acacias-Vernets » (PAV).

Contact:
Bertrand Buchs, Président

Vincent Maitre, Député

Sébastien Desfayes, Ancien Président