Résultats des votations du 10 juin 2018 : communiqué du PDC Genève

PDC_Logo_fr_CMYK.jpg

Communiqué du PDC Genève

 Résultats des votations du 10 juin

Votations fédérales

Acceptez-vous l’initiative populaire du 1er décembre 2015 «Pour une monnaie à l’abri des crises: émission monétaire uniquement par la Banque nationale! (Initiative Monnaie pleine)»?  NON (Genève et Suisse)

Le PDC Genève salue le rejet net de l’initiative «Monnaie pleine » par les électrices et les électeurs. Cette initiative qui proposait une expérimentation risquée a aussi été rejetée fortement à Genève.

Aucun pays ne pratique actuellement les recommandations de « Monnaie pleine ». Cette initiative constituait donc un saut dans l’inconnu sans pour autant protéger notre système économique des crises financières. L’acceptation de l’initiative « Monnaie pleine » risquait d’entraîner un impact économique négatif pour les ménages et les entreprises. En effet, cette initiative aurait eu comme conséquence de restreindre l’activité des banques commerciales dans le domaine des prêts avec intérêt. De plus, avec « Monnaie pleine » les frais bancaires auraient augmenté fortement pour les ménages et les entreprises. Cette initiative risquait aussi de politiser la Banque Nationale Suisse (BNS) ce qui aurait affecté sa crédibilité.

Pour finir, « Monnaie pleine » a tout de même eu le mérite de soulever certaines questions dont notre système financier devra tenir compte notamment la question de la prévention des crises financières.

Acceptez-vous la loi fédérale du 29 septembre 2017 sur les jeux d’argent (LJAr)? OUI (Genève et Suisse)

Le PDC Genève se réjouit de l’acceptation de la loi sur les jeux d’argent par les électeurs tant en Suisse qu’à Genève.

Cette loi permettra de mieux protéger les joueurs et de favoriser les exploitants légaux basés en Suisse. Ainsi, nous aurons la garantie que les bénéfices des jeux d’argent seront bien affectés à des buts d’utilité publique (comme la culture, les actions sociales, le sport et la protection de l’environnement) ainsi qu’à l’AVS/AI ; soit environ un milliard de francs chaque année (env. 600 millions de francs pour les sociétés de loterie et env. 400 millions de francs pour les casinos).

En recourant au blocage la Suisse ne sera de loin pas seule et rejoindra les dix-sept pays européens qui se sont déjà lancés sur cette voie.

La loi sur les jeux d’argent permettra en outre d’harmoniser l’exonération fiscale tout en ne restreignant pas la liberté d’information. Pour finir cette loi renforcera aussi la prévention contre la dépendance au jeu.

Votations cantonales

Acceptez-vous la loi modifiant la loi sur la Caisse de prévoyance des fonctionnaires de police et des établissements pénitentiaires (LCPFP) (11773) du 12 octobre 2017? OUI

Le PDC relève avec satisfaction le vote positif des Genevoises et Genevois concernant la loi modifiant la loi sur la Caisse de prévoyance des fonctionnaires de police et des établissements pénitentiaires.

L’adoption de cette loi mettra fin à une particularité des fonctionnaires de police ; cette particularité voyait l’Etat financer le rattrapage de la caisse de retraite lorsqu’un policier montait en grade. Ceci permettra donc respecter l’égalité de traitement entre tous les collaborateurs de l’Etat. Bien que conscient du travail remarquable effectué par les fonctionnaires de police et des établissements financières le PDC soutenait cette loi en estimant qu’il était important de ne pas laisser les inégalités existantes entre les fonctionnaires perdurer.

Acceptez-vous la loi modifiant la loi 10788 relative à l’aménagement du quartier « Praille-Acacias-Vernets », modifiant les limites de zones sur le territoire des Villes de Genève, Carouge et Lancy (création d’une zone 2, de diverses zones de développement 2, d’une zone de verdure et d’une zone de développement 2 prioritairement affectée à des activités mixtes) (L 12052), du 23 février 2018? OUI

Le PDC prend acte de l’acception de la loi PAV par les électrices et électeurs de notre canton.

Le parti est favorable au développement du PAV mais était néanmoins opposé à cette modification de loi. En effet, cette dernière ne permet malheureusement pas de résoudre les blocages qui figent le PAV depuis de très nombreuses années. De plus, le projet actuel en proposant une proportion excessive de logements sociaux et en négligeant la PPE ne répond pas véritablement à la demande de logements des Genevoises et Genevois. Le parti est convaincu qu’une proportion de 62% de logements sociaux ne permettra malheureusement pas de garantir une mixité sociale pourtant tellement importante pour la qualité de vie de nos quartiers.

Le PAV étant enlisé depuis de très (trop) nombreuses années à cause de la loi actuelle. Le résultat du vote illustre une certaine exaspération vis-à-à-vis de cette situation de la part des Genevoises et Genevois qui ont ainsi préféré soutenir cette nouvelle loi afin de faire avancer ce projet tellement important pour notre canton. Le PDC comprend cette exaspération mais estime tout de même qu’il sera difficile avec cette nouvelle loi de faire tourner les plans financiers pour permettre de régler la question du déménagement des 1’600 entreprises qui sont actuellement présentes dans le secteur du PAV et qui attendent une solution avant de pouvoir concrètement commencer les travaux dans le secteur.

Le PDC sera donc attentif à ces questions pour que le PAV puisse rapidement se concrétiser afin de répondre à la demande de logements des Genevoises et Genevois.

Contacts :

Bertrand Buchs, Président

Jean-Luc Forni, Chef de groupe