Compte rendu de l’Assemblée et mots d’ordre pour les votations du 23 septembre 2018

PDC_Logo_fr_CMYK.jpg

Votations fédérales

  • Acceptez-vous l’arrêté fédéral du 13 mars 2018 concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres (contre-projet direct à l’initiative populaire «Pour la promotion des voies cyclables et des chemins et sentiers pédestres (initiative vélo)») (FF 20181461)?

 OUI (49 OUI,  2 NON et  3 abst)

Après une présentation intéressante de notre Député PDC  François Lance le contre-projet à  l’initiative « Vélo)» a été accepté par une très large majorité des délégués du PDC Genève présents lors de cette assemblée.

Le contre-projet demande que le vélo soit inscrit dans la Constitution. Il est la réponse du Conseil fédéral et du parlement à l’initiative « Vélo ». En raison du fait que le contre-projet reprend les points essentiels de l’initiative, celle-ci a été retirée en mars 2018.

Comme l’initiative, le contre-projet demande que le vélo soit encouragé de la même manière que les chemins et sentiers pédestres. La Confédération doit avoir la compétence de définir des conditions cadres pour promouvoir le vélo et soutenir les cantons et les communes dans la mise en œuvre.

Aujourd’hui, un article concernant les chemins et sentiers pédestres figure déjà dans la Constitution et dans tous les cantons, un réseau dense de chemins et sentiers pédestres bien entretenu et balisé a été créé. Le contre-projet ambitionne de créer les mêmes conditions pour la mobilité cycliste : promouvoir le vélo selon des principes similaires au-delà des frontières communales et cantonales et développer ainsi un réseau continu.

Les délégués estiment donc que ce contre-projet permettra de promouvoir la mobilité douce et recommandent donc de voter OUI le 23 septembre à l’arrêté fédéral du 13 mars 2018 concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres

  • Acceptez-vous l’initiative populaire du 26 novembre 2015 «Pour des denrées alimentaires saines et produites dans des conditions équitables et écologiques (initiative pour des aliments équitables)» (FF 20181451)?

Liberté de vote

La présentation complète des différents arguments « pour » et « contre » cette initiative par nos trois Députés PDC, Patricia Bidaux, Claude Bocquet et Jacques Blondin a passionné nos délégués. De nombreux délégués sont ainsi intervenus après la présentation pour s’exprimer ; certains pour soutenir l’initiative et d’autres pour au contraire recommander de la rejeter.

Les partisans de l’initiative ont été nombreux à souligner que cette dernière permettra de renforcer la notion de sécurité alimentaire et mieux valoriser les produits locaux.  En Suisse les agriculteurs ne peuvent bien entendu pas rivaliser sur les prix avec les agriculteurs de nombreux autres pays. La situation devient donc de plus en plus difficile pour un nombre croissant d’agriculteurs dans notre pays. Cette initiative permettrait donc de mieux valoriser les produits locaux mais aussi de privilégier les produits cultivés dans des conditions sociales correctes.

Tous les délégués ont été unanimes pour reconnaître le besoin de mieux protéger nos agriculteurs. Néanmoins, plusieurs ont souligné que cette initiative pose plusieurs problèmes. Tout d’abord, elle ne semble pas compatible avec les accords de l’OMC. Ensuite elle semble difficile à mettre en œuvre car elle suppose notamment un contrôle relativement strict de la production importée. Ceci risque d’accroître les prix et de favoriser encore davantage le tourisme d’achat.

Cette initiative a donc suscité un débat passionnant dans la salle qui s’est traduit par une égalité parfaite lors du vote avec 22 OUI, 22 NON et 15 abstentions. Suite à ce vote le Président du parti, Bertrand Buchs, a proposé aux délégués de voter sur la liberté de vote et cette dernière a été acceptée à l’unanimité. Ce choix reflète ainsi bien la position des délégués sur le fond soutiennent les buts de cette initiative tout en reconnaissants que cette dernière semble compliquée à appliquer.

  • Acceptez-vous l’initiative populaire du 30 mars 2016 «Pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous» (FF 20181455)?

OUI (42 oui, 10 non, 11 abst). 

Après une présentation exhaustive de nos trois Députés PDC, Patricia Bidaux, Claude Bocquet et Jacques Blondin,  l’initiative « pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous » a été acceptée par une majorité des délégués présents.

Lors de la présentation il a été expliqué que cette initiative n’est pas la même que celle sur la sécurité alimentaire acceptée largement en septembre 2017. L’initiative sur la sécurité alimentaire visait à garantir l’accès à suffisamment de nourriture indépendamment de la provenance donc assure la quantité de nourriture tandis que celle sur la souveraineté alimentaire souhaite assurer la qualité de la nourriture et accorde une importance plus forte aux conditions sociales et environnementales de production des aliments.

L’initiative sur la souveraineté alimentaire veut aussi offrir un avenir aux générations futures en assurant par des prix rémunérateurs des revenus équitables aux paysan-ne-s comme aux employé-e-s agricoles et en garantissant aux jeunes un accès à la terre. Cette initiative permettra aussi une meilleure information des consommateurs grâce à un marché plus transparent, un renforcement des circuits courts pour promouvoir et dynamiser la production de proximité mais aussi réduire les transports et garantir ainsi une meilleure traçabilité.

Les délégués du PDC ont décidé de soutenir cette initiative afin de donner un signal clair au Conseil Fédéral afin de promouvoir une agriculture dynamique, locale, soucieuse de l’environnement et équitable pour les producteurs et les consommateurs.

Cour des comptes : élection du 23 septembre désignation du candidat PDC

Lors de l’assemblée du 15 juin les délégués ont aussi à l’unanimité la candidature de Dominik Spiess comme candidat PDC au poste de suppléant.  Dominik Spiess, expert-comptable reconnu, est venu présenter son parcours et exprimé sa motivation. Il a ensuite répondu aux questions des délégués avant d’être officiellement désignés sous les applaudissements nourris de la salle.

Le PDC félicite donc chaleureusement Dominik Spiess, nous sommes persuadés que son sérieux, ses compétences et son expérience seront des atouts précieux pour la Cour des comptes.

Dominik Spiess se présentera donc sur une liste commune avec les candidats du PLR, du PS et des Verts. Le principe de cette liste commune ayant été accepté à l’unanimité des délégués moins 5 abstentions.

Comptes 2017 et budget du parti cantonal

 Pour finir, les délégués ont aussi approuvé à l’unanimité les comptes 2017 du parti cantonal, des comptes qui ont été révisés par les réviseurs et qui présentent un excédent positif.

Le budget prévisionnel a lui aussi été accepté à l’unanimité après avoir été présenté par le Secrétaire général du parti. Le parti souhaite encore remercier l’excellent travail de toute l’équipe du secrétariat ainsi que la très bonne collaboration avec le trésorier du parti. Un grand merci aussi au PDC Chêne-Bourg pour son accueil et l’excellente organisation de cette assemblée.

Contact:
Bertrand Buchs, Président